Nos relations : reflet de notre relation avec Dieu (l’Unité)

« L’autre ne nous blesse pas : il nous révèle simplement que nos plaies n’étaient pas guéries. Nous avons cru que la rencontre avec un autre nous avait guéri. C’était une illusion, car la guérison ne vient jamais de l’extérieur, toujours de l’intérieur.
La relation avec l’autre est donc pour nous un révélateur de nos manques et de nos souffrances cachées. Croire qu’une relation, quelle qu’en soit la nature, peut nous faire oublier nos manques et nos souffrances est un leurre. Cela conduit inévitablement à la déception. En revanche, si nous envisageons nos relations avec les autres comme une opportunité de nous connaître, nous pourrons commencer à combler nos besoins et guérir nos blessures.
Tant que nous nous berçons de l’illusion que l’autre possède la clé de notre bonheur, nous restons dans un état de dépendance. L’autre représente une drogue dont le sevrage nous est intolérable. Le manque réveille notre souffrance, notre crainte et donc notre colère. »

Thierry Janssen, « Vivre en paix »

* * * * * * * * * * * * * * * * * *

Cet extrait d’un livre de Thierry Janssen, médecin et thérapeute, reflète parfaitement l’enseignement d’Un cours en miracles sur les « relations particulières ». Le Cours nous apprend que ces relations de dépendance sont un substitut à notre véritable Relation avec la Source (Dieu, l’Unité parfaite). Nous pouvons regarder ces relations particulières pour trouver la nature de notre relation non-guérie avec la Source.

« J’ai mal dans ma relation avec une autre personne parce que j’ai mal dans ma relation avec ma Source. » Je peux apprendre que ma réalité au sein de cette Unité parfaite est toujours intacte, que je suis entier et aimé dans son Étreinte. Plus j’arrive à accepter la réalité de mon union avec l’Amour parfait, moins je ressens le besoin douloureux d’une autre personne.

Mais ce processus simple n’est pas pour autant facile, à cause de ma peur de cette union avec l’Amour impersonnel, et mon envie de garder ma particularité (le sens de ma propre personne). C’est cette peur de l’Amour et ce manque d’envie de relâcher mon individualité qui me font replonger dans les histoires de mes relations douloureuses. Je veux un problème avec une autre personne pour me protéger du vrai problème en moi, le manque d’union avec ma Source (l’Unité).

Petit à petit, je travaille sur ma peur de l’Amour et je relâche mon besoin de séparation, et mon esprit s’ouvre délicatement à la présence de cette Unité sublime au-delà de toute relation terrestre. Ça peut prendre du temps, mais un résultat positif est garanti. Je pardonne mes tentatives de séparation d’avec la Source, et j’accueille la Présence qui me rappelle ma Réalité. J’apprends que je n’ai rien à craindre à revenir vers l’Origine, vers Dieu, et que rien ne fera jamais chanter mon cœur avec autant de joie. Alors mes relations avec les autres m’apporteront beaucoup de bonheur et de paix. Je guéris mon problème avec Dieu (l’Unité parfaite), problème que je projetais sur eux, je libère les autres du rôle du bourreau que je leur avais attribué pour ne pas faire face à ma profonde blessure originelle. Et une paix durable et joyeuse revient dans mon esprit guéri de ses illusions.

Bernard

Une réflexion sur “Nos relations : reflet de notre relation avec Dieu (l’Unité)

  1. Pingback: Nos relations : reflet de notre relation avec Dieu (l’Unité) - Réalité non ordinaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.