Un cours en miracles à Genève en septembre 2020

Lors d’une visite à Genève les 18, 19 et 20 septembre 2020, Bernard Groom présentera trois enseignements sur Un cours en miracles, une conférence le vendredi soir, un atelier le samedi et un stage le dimanche. Vous trouverez les détails pour ces trois événements sur cette page.

Conférence le 18 septembre : Le pardon et la paix intérieure (lors de la Journée Internationale du Pardon)
Atelier le 19 septembre : Le pardon universel
Stage le 20 septembre : Le lâcher prise radical d’Un cours en miracles

__________________________________________________________________________


Vendredi 18 septembre, conférence lors de la Journée international du Pardon : 

Le pardon et la paix intérieure

Le pardon ouvre indéniablement la porte à un état de paix et de profond bien-être. Mais peu d’entre nous connaissent et utilisent son pouvoir de nous élever aux plus hauts sommets de la conscience. Le pardon comme moyen d’éveil ? C’est tout à fait possible.

Le livre de philosophie spirituelle Un cours en miracles enseigne que le seul obstacle qui nous empêche de remplir notre esprit avec l’amour divin est que nous sommes, tous les jours, en train de le remplir avec nos contrariétés, nos multiples besoins et nos douleurs émotionnelles. Le pardon devient alors le moyen faire de la place, de nous interroger sur notre état d’esprit actuel. Dans la douceur et avec une franchise bienveillante, nous apprenons à reconnaître notre attachement à nos blessures et nos chagrins, ce qui nous permet enfin d’en lâcher prise et d’accueillir à nouveau l’amour qui a toujours été là pour nous.

Réservations : en cours de préparation.

__________________________________________________________________________


Samedi 19 septembre, atelier* de 2h30 sur :

Le pardon universel  

Le pardon guérit parce qu’il permet un retour de l’amour et de la paix dans notre esprit. Le pardon universel, une forme particulière de guérison, fait disparaître progressivement tout notre sentiment de chagrin et de vulnérabilité. Grâce à une pratique assidue, ce travail de pardon nous laisse avec une force et une paix intérieure inébranlables.

Selon Un cours en miracles, à l’origine de chaque attaque et de chaque chagrin, nous trouvons une blessure universelle, née de notre séparation d’avec l’Amour, un état d’Unité divine. C’est cette rupture déchirante qui s’exprime à travers toutes les peines et contrariétés qui ont rempli et continuent à remplir nos vies.

Lors de cet atelier, nous apprendrons comment nos difficultés relationnelles et nos expériences malheureuses sont le reflet de cette séparation d’avec l’Unité. En retrouvant le souvenir de cette relation intime avec le divin, toujours parfaitement intacte, nous nous libérons de notre vulnérabilité et des blessures du passé. Nous disposons enfin d’un moyen de comprendre et de guérir les contrariétés du quotidien et les blessures du passé.

* Le travail de cet atelier sera continué lors du stage dimanche 20 septembre.

Réservations : en cours de préparation.

__________________________________________________________________________

Dimanche 20 septembre, stage* d’une journée sur :

Le lâcher prise radical d’Un cours en miracles
Le pardon comme moyen de se libérer de la dualité et de l’illusion 

Nous entreprenons un chemin d’éveil pour parvenir à la paix intérieure. Or nous constatons souvent que malgré nos efforts sincères, l’harmonie parfaite reste encore un but lointain et le mal-être est encore trop présent. Un cours en miracles nous offre une idée remarquable pour comprendre cette difficulté : cette dualité n’est pas dans notre esprit par hasard. A notre insu, le conflit reste dans notre esprit pour une raison précise, garantir que notre petit soi perdure, en contrecarrant la paix de notre Grand Soi. Dans la présence du Grand Soi, le petit soi s’efface et disparaît, ce qu’une partie ne nous refuse catégoriquement.

Il nous faudrait un miracle pour défaire la dualité et faire revenir la paix dans notre esprit. Le véritable miracle est le pardon qui nous apprendra qu’il y a une dimension de réconfort et de paix sous-jacente aux apparences de souffrance dans le monde. Ce pardon universel nous apprendra à voir au-delà de l’égoïsme dans l’homme, pour retrouver sa véritable nature spirituel. La compassion remplace alors facilement notre jugement, et l’amour vient à la place de notre amertume. Des exercices en groupe et des méditations nous donneront le moyen de pratiquer cette méthode particulière de pardon et de rentrer chez nous le cœur en paix.

* Ce stage poursuit le travail de l’atelier du samedi 19 septembre sans nécessitait la participation à cet atelier pour assister au stage de dimanche.

Réservations : en cours de préparation.